Formation Yoga en prison

Kelly éclat de vie Yoga Naturopathie A Propos

J’ai suivi en Février 2021 la formation “Prison Yoga Project, Foundational Training: Yoga Through the Lens of Trauma and Incarceration” (Formation fondamentale au projet de yoga en prison: le yoga à travers le prisme du traumatisme et de l’incarcération) pour pouvoir étendre cette discipline jusque dans les milieux pénitentiaires. 

Après plus d’une dizaine d’années de pratique de yoga, j’ai pu constater l’étendu des bienfaits de cette discipline sur le corps et l’esprit. 

La plupart des personnes incarcérées se sont dissociées de leur corps et de leurs émotions à la suite d’un traumatisme: antécédents infantiles de pauvreté, de négligence, de violence physique ou sexuelle, d’exposition à la violence, au racisme, etc. Ces problèmes de traumatismes non résolus sont exacerbés par l’abus d’alcool et / ou de drogues. Et vivre dans un environnement carcéral et adhérer à un «code de condamné» peut encore déconnecter une personne d’une relation saine avec son corps, son esprit et ses émotions.

La pratique du yoga apporte une approche différente qui se concentre sur la guérison des traumatismes, la prévention des récidives et mène ainsi à des collectivités plus sûres.

Cet outil thérapeutique met également l’accent sur la réadaptation pour tenter de s’attaquer aux racines du comportement criminel ou préjudiciable. Le yoga est un moyen de cultiver la conscience, la tolérance et une acceptation accrue de soi.

Le “Prison Yoga Project” a été fondé sur la conviction que le yoga, enseigné spécifiquement comme une pratique basée sur la pleine conscience et tenant compte des traumatismes, peut être très efficace pour libérer des traumatismes profondément ancrés et non résolus, permettant de résoudre les problèmes de comportement qui en résultent. Nous cherchons à fournir aux personnes incarcérées les compétences nécessaires pour s’engager avec leur corps et restaurer leur lien mental, émotionnel et physique. Nous utilisons des pratiques pour développer la personne dans son ensemble et augmenter la sensibilité à soi et l’empathie pour les autres afin qu’ils puissent comprendre le mal qu’ils ont causé aux autres et à eux-mêmes.

“Réhabiliter” signifie «remettre en état», «restaurer l’intégralité». Si l’on considère l’intention du yoga qui est d’unifier le corps et l’esprit, et comme le soutenait BKS Iyengar, “… pour restaurer l’esprit en paix et le libérer de la confusion et du stress”, un programme de yoga peut être destiné à la réadaptation des personnes incarcérées et les aider à réintégrer la société. 

Les objectifs du Projet Yoga en Prison sont de fournir aux détenus des outils de pleine conscience sur lesquels s’appuyer, même lorsqu’ils ne font pas de yoga. S’ils sont empêtrés dans une confrontation dans la cour ou lors de leur libération, ou tentés de recommencer à utiliser, ils peuvent s’inspirer de ce qu’ils ont appris du yoga et des pratiques de sensibilisation pour des solutions pratiques.  

Le yoga et la pleine conscience sont un ensemble d’outils qui soutiennent la résilience et la guérison.